TÉLÉCHARGER MAXIME CHATTAM LAPPEL DU NÉANT GRATUITEMENT

Dès le départ, le lecteur sera confronté à la séquestration. Suivez cette trépidante énigme en glissant lentement mais sûrement vers une thématique surprenante mais non moins hasardeuse pour un roman de cette catégorie: Elle va bientôt réaliser que son unité va devoir affronter des terroristes islamistes dont les projets sont diaboliques. A mon humble avis, sa traduction la plus absolue, la plus abjecte, la plus terrifiante est celle quand fait M. Bien sûr que non. On est pas dans un film! Si L’Appel du néant n’a pas franchement retenu mon attention, si je n’ai pas été transcendée, ni même réellement convaincue ; cela n’entache en rien l’admiration que je voue à son auteur.

Nom: maxime chattam lappel du néant
Format: Fichier D’archive
Système d’exploitation: Windows, Mac, Android, iOS
Licence: Usage Personnel Seulement
Taille: 70.36 MBytes

A méditer… Les protagonistes sont décrits convenablement. L’histoire commence sur les chapeaux de roues. L’auteur fait également des retours en arrière, dont on trouve vite nos repères, dans notre lecture. Ludivine m’agace un peu et ses aventures sont un peu « trop » pour moi. Nous assistons en parallèle à un cours de géopolitique.

Les cookies assurent le bon fonctionnement de Babelio. Accueil Mes livres Ajouter des livres.

maxime chattam lappel du néant

Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures connexion avec. L’appel du néant infos Critiques 91 Critiques presse 1 Citations Forum. Ajouter à mes livres Lire un extrait. La victoire du Mal est-elle inéluctable? Ce thriller va détruire vos nuits et hanter vos jours.

Troisième volume avec Ludivine Vancker après la conjuration primitive et la patience du diable. Acheter maximf livre sur. Critiques, Chsttam et Avis 91 Voir plus Ajouter une critique. Signaler ce contenu Voir la page de la critique. Le dernier tome de la dernière trilogie de Maxime Chattam.

Une lecture qui s’est faite sur plusieurs vitesses, un peu fonction des parties que l’auteur aurait pu faire de son roman. Tout d’abord la première partie ou il est réellement question d’un tueur en série et de son enquête. Un morceau très addictif que j’ai quasi lu d’une lappeo. Prenant, stressant à souhait. Lors de ma lecturej’ai été ravie de retrouver un Maxime Chattam a son plus haut niveau.

La seconde partie traite plus du terrorisme.

Et la malheureusement la sauce a eu beaucoup plus de mal a monter. Tout d’abord parce que c’est un sujet récurrent pour certains auteurs et aussi très lié a notre actualité.

J’ai trouvé qu’il avait tropbeaucoup trop collé a notre passé récent sur le terrorisme. Je ne veux pas spoilier donc je ne m’étendrais pas. Les futurs lecteurs comprendront très bien en lisant le roman. Entre ces deux sujets très différents il y a bien évidemment une transition.

Et là, le grand auteur qu’est Maxime Chattam a un peu voulu jouer au magicien. Il a réussi a nous tirer de son chapeau un lien entre les deux « enquêtes »mais malheureusement il est assez mauvais magicien et on voit les ficelles et rouages comme le nez au milieu de la figure.

Bref une excuse un peu grosse pour faire un lien qu’il aurait fallu un chouia plus subtil. Même si ce roman se découpe en deux grands axes. J’en rajouterais une troisième avec l’épilogue. Voilà exactement ce qui m’est passé par la tête: Malgré une partie sur le terrorisme très prévisible la chute n’en ai pas moins restée bluffante.

  TÉLÉCHARGER VIDEO 3SK GRATUIT

Je finirais mon billet ou presque par le petit mot de l’auteur sur son roman. Je pense qu’il est essentiel pour le lecteur et pour la compréhension de la trame.

J’avoue avoir été un peu déçue lors de ma lecture car Maxime Chattam est resté dans le politiquement correct. Je finirais réellement cette fois par un petit mot pour Albin Michel au sujet de la couverture du roman. Qui est pour moi très belletrès parlante. J’aime beaucoup quand il y a du relief. Par contre la quatrième de couverture ou on voit le visage de Maxime Chattam est pour moi bien dérangeante.

Certes le vert est la couleur de l’Islam, je le comprends aisément mais quand a faire ressembler l’auteur a un extraterrestre venu de mars, ou un Hulk en devenir là j’ai quand même plus de mal. La photo aurait été en noir et blanc le packaging de ce roman aurait été parfait.

Bref, une lecture en demi teinte, mais ou j’ai retrouvé la plume très agréable et addictive d’un auteur que j’affectionne particulièrement. J’ai attendu ce dernier tome de la dernière trilogie avec impatience! Et c’est avec mon amie Siabelle que je me suis lancée dans cette lecture. L’histoire commence sur les chapeaux de roues. On fait face à un meurtre assez troublant, mêlé à une histoire de drogue Pour moi, cette histoire est découpée en deux parties. La première est très prenante, avec un très bon rythme.

L’enquête prend de l’ampleur au fil des pages. J’étais vraiment contente de retrouver le style de notre Chattam tant apprécié. Cette première partie se clôture lorsque Ludivine a été retrouvée par ses collègues, puis libérée. La seconde partie a été quant à elle, plus laborieuse à lire. Elle traite principalement de terrorisme. Certes, l’auteur est très bien documenté sur le sujet et il sait de quoi il parle, mais j’ai trouvé qu’il y avait des tonnes d’explications pour très peu d’action.

C’était intéressant et j’ai appris des choses, seulement la vraie plume de l’auteur m’a cruellement manquée. Cette plume qui nous tient en haleine, où on tourne les pages avec frénésie tellement le suspense nous hante L’histoire devient plus lente. J’étais parfois contrariée pendant ma lecture par tant d’explications sur la conception de la religion et l’organisation des groupes extrémistes. J’avais même hâte d’en finir. Serait-ce parce que cette histoire est sa troisième version comme il l’explique à la fin du livre?

Peut-être qu’à force de réécrire la qualité se perd? Je ne pourrais pas le dire. J’ai néanmoins aimé l’histoire d’amour naissante entre deux personnages.

Ces petites parenthèses sentimentales ont mis un peu d’entrain à l’histoire en général. La fin a été un peu plus captivante malgré que j’avais deviné ce qui se tramait. Je referme ce livre assez déçue car j’avais beaucoup espérée de ce dernier tome qui selon moi nént vraiment pas à la hauteur des deux précédents.

maxime chattam lappel du néant

Je remercie ma très chère amie Siabelle de m’avoir motivée et d’avoir respectée mon rythme de lecture. C’est toujours un énorme plaisir de lire avec toi! Amis lecteurs, je vous invite à lire sa belle critique. Pour répondre à la quatrième de couverture, ce thriller n’a ni détruit mes nuits: Cross-over et hybrides sont des tendances actuelles.

  TÉLÉCHARGER ZAHO BOUGEZ VOS GRATUIT

Ce n’est pas nécessairement mieux, ni d’office moins maximf. Esthétiquement questionnable, techniquement forcément complexe.

L’Appel du néant

Au sortir de l’exigeante lecture de de morte entre polar et métaphysique, je me voyais tout heureux de me plonger dans la facilité d’un thriller qui m’aiderait à faire le vide plus efficacement encore que la doctrine de Bouddha. Aussi je me trouvai fort aise de n’avoir qu’à tendre la main pour attraper le cadeau de mon frère ainé: D’autant qu’hormis les nombreux résumés élogieux sur bien de ses livres croisés à maintes reprises sur le site je n’avais aucune idée de comment il pouvait écrire.

Des thrillers j’en lis très peu. Leurs adaptations au cinéma passent souvent à la télé et j’y trouve mon compte pour un moment palpitant à souhait. Je dois être aussi sensibles aux effets sonores et à la bande son, peut-être davantage qu’aux images.

Mais ici c’est un livre.

L’Appel du néant – Maxime Chattam

Je passerai sur la première partie qui ouvre le bouquin, encore un psychopathe tueur en série: Pas de violence gratuite, je veux dire par là sans intérêt pour l’histoire, car qui dit tueur en série Mais il y a une deuxième partie où toute l’équipe va butter sur une troupe de djihadistes, voilà le deuxième moteur de l’intrigue.

Hélas pour passer de l’une à l’autre Aïe, Aïe, Aïe. Un des extrémistes a dû mal rouler son tapis et Chattam se énant les pieds dedans. Oui, oui c’est surement le psychopathe qui ne fonctionne absolument pas comme un autre car il vient de se faire laver le cerveau par un salafiste et d’accepter un rôle de sous-fifre: Allah est grand, je sais! Sinon c’est pourtant la deuxième partie que j’ai trouvée la plus intéressante.

L’Appel du néant – Dernier livre de Maxime Chattam – Précommande & date de sortie | fnac

Où j’ai appris la très ingénieuse pratique de l’hawala permettant des transactions commerciales lointaines en évitant d’y accoler directement un flux financier. Ils sont les résistants face à l’impérialisme de nos valeurs qu’ils ne partagent pas ou plus. Il se casse la gueule parce qu’il a peur. Dommage je n’ai pas trop adhéré à la fin qui, malgré la délicatesse d’un sujet très sensible, aurait pu être à la fois plus simple et plus intrigante.

En attendant le film C’est un auteur que j’affectionne beaucoup avec Colette et ça me donne l’occasion de le lire, au lieu de repousser toujours à plus tard.

Quand je commence ma lecture, je suis vraiment ravie, car je retrouve Ludivine, son héroïne, et son équipe. J’admets que ça fait très longtemps, que j’ai lu les deux tomes de la trilogie: Je remarque que le terroriste est sa grande thématique, pour son roman. Ludivine sentait qu’il y avait autre chose qu’on ne lui disait pas. Les services secrets, le fanatisme religieux et ses zones d’ombres, il n’y avait rien pour la rassurer.

Cette affaire sentait de plus en plus mauvais.